Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Metamonde

"Je compte sur peu de lecteurs, et n'aspire qu'à quelques suffrages. Si ces pensées ne plaisent à personne, elles pourront n'être que mauvaises ; mais je les tiens pour détestables si elles plaisent à tout le monde." Diderot

Erotisme organique

Publié le 17 Mai 2007 par Meta in Esthétique

Le travail sur Love is the devil n'est pas tout à fait achevé, mais les deux premières parties étant terminées, j'ai décidé de les mettre déjà en ligne sur le Metamonde. La suite paraîtra aux alentours du 10 juin. Je ne pourrais pas dire que j'en suis entièrement satisfait, le travail manifestant un certain nombre d'imperfections, mais j'espère avoir su offrir une grille de lecture intéressante sur le film, et permettre d'appréhender une dimension fondamentale du propos du réalisateur, à savoir l'articulation entre l'art et le désir telle qu'elle se manifeste chez Bacon. La peinture est ici le produit de l'univers de sensations qui habite Bacon, et cette étendue de forces est la conséquence d'une vie sexuelle riche, mais aussi insatisfaite. Pour comprendre en quoi Francis Bacon est l'un des plus grands peintres de ce siècle, il faut bien comprendre comment s'actualise son génie et comment les sensations prennent corps sur la toile pour dégager un univers charnel unique où la figuration est le mode d'expression principal.
Commenter cet article